L’INVESTITURE


| | |

Le 21 avril 2002, Lionel Jospin éliminé du second tour de la présidentielle, le parti socialiste se retrouve soudain sans leader, sans projet et sans stratégie. Ce séisme va aiguiser les appétits présidentiels. Deux hommes sont déjà sur les rangs, prêts à s’affronter : Laurent Fabius et Dominique Strauss Kahn. C’est compter sans François Hollande qui très vite estime légitime que ce soit lui, en tant que Premier secrétaire du Parti, représente les socialistes dans la bataille pour la présidentielle de 2007. C’est omettre Jack Lang qui mise sur sa popularité pour apparaître le candidat de recours, lorsque personne ne sera parvenu à se mettre d’accord. C’est oublier Ségolène Royal, à laquelle personne ne pense… sauf elle ! C’est enfin estimer que Lionel Jospin est définitivement un retraité de la politique, ce qu’il ne cesse de remettre en question. Finalement, ils ne seront plus que trois – DSK, Fabius, Royal – à briguer en novembre 2006 les votes des quelques 200 000 militants socialistes qui décideront du visage de celui ou celle qui défendra leurs couleurs dans la course à l’Elysée. Les paris sont ouverts…
« L’investiture » est le récit des premières primaires instaurées par le PS dont on ne comprend les rebondissements qu’en en déroulant la mécanique à travers les témoignages de ses principaux protagonistes.

/ presse

:: Un film réussi. Télérama

:: Pédagogique. 20 minutes

/ générique

Ecrit et réalisé par Virginie Linhart

Sur une idée de Hugues Nancy 

Produit par Michel Rotman

Montage Laure-Alice Hervé 


En coproduction avec LCP – Assemblée Nationale

© Kuiv Productions – 2006 

investiture02