M’AIME PAS MAL !


| |

Pendant une année, nous avons suivi trois familles, trois fratries, dans une maison qui accueille des enfants placés par l’aide sociale à l’enfance.

Les enfants arrivent à La Salamandre souvent après un long parcours en maison d’accueil. Ils sont vingt cinq sous la responsabilité d’éducateurs qui jouent un rôle maternant, loin des dimensions et de l’anonymat d’un internat. Les parents de ces enfants ne sont en aucun cas déchus de leur autorité parentale (fait rarissime) et la loi prévoit de préserver au maximum le lien parental, qui est très structurant.

Nous avons vécu auprès de ces enfants, nous les avons suivi dans leur famille le week-end, nous avons parlé avec les parents pour comprendre, ou plutôt essayer de comprendre…

Parallèlement, nous avons accompagné les travaux pédagogiques mis en place par les psychologues et les éducateurs de la Salamandre, dans le but de reconstruire ces enfants blessés par l’existence, de leur donner une autre image de la vie et d’eux-mêmes.

Après tout ce temps passé, aussi bien avec les enfants, les parents, et les équipes éducatives, aucune réponse n’est donnée à notre questionnement.

Aucune réponse rationnelle. Mais des réponses émotionnelles sur ces parents maltraitants ou défaillants qui sont sincères dans leur amour, à un moment donné. Sur ces enfants qui pourraient être n’importe lesquels, et les nôtres, pourquoi pas ? Toujours prêts à rebondir…

- Faut-il préserver le lien parental ?

- Il y a-t-il un moyen de reconstruire ces enfants blessées par la vie ?

- Pouvons-nous leurs donner une autre image de la vie et d’eux-mêmes ?

- Faut-il soigner les enfants ou les parents ?

/ générique 

Un film de Richard Bois et Jean Charruyer

Produit par Marie Hélène Ranc

Enquête, image et entretiens Jean Charruyer

Scénario, montage et musique originale Richard Bois

Avec la participation de France 2

© Kuiv Productions 2005

 

maimepasmal2