L’INTRUS

Anne Guez a 40 ans.

Ex-comédienne, elle est aujourd’hui dactylo à domicile. Totalement indifférente à ce qui l’entoure, son seul lien avec la réalité sont les voix enregistrées qu’elle retranscrit sur sa  machine à écrire. Cloîtrée dans sa tour,  cette femme ne vit pas mais “fonctionne”.

Lorsque Gilles, brocanteur mêlé accidentellement à un vol, poursuivi, se réfugie dans son appartement et s’y installe de force, la confrontation de ces deux personnalités est inévitable.

Leurs mondes sont à l’opposé. Lui, c’est la jeunesse, la vie, le regard curieux sur les choses et les gens.

Elle l’intrigue et le touche. De cette femme mystérieuse, il éprouve le désir d’en savoir plus.  Elle résiste.

A force de charme, de fantaisie, de tendresse  et de provocation, arrivera-t-il à émouvoir la  femme-machine ?

De leur rencontre accidentelle qui se transforme  en face à face, entre elle qui tour à tour s’ouvre,  puis se reprend, et lui perturbe sa vie réglée et envahit son univers clos, est-il encore possible d’imaginer la naissance de relations harmonieuses ?

 

lintrus_contenu

 

 

 

/ presse

 

:: Nous sommes devant deux êtres qui s’épient, se cherchent, se tendent des pièges et se laissent prendre, pour quelques instants seulement, au mirage d’une liaison ordinaire. Irène Jouannet a su capter ce langage de l’incommunicabilité avec une belle pudeur. L’Humanité Hebdo 

:: L’intrus est un film personnel et attachant. Les deux comédiens sont étonnants de justesse, de sensibilité et de retenue. Télérama

:: Une première œuvre d’une telle originalité, c’est rare et précieux. Le Monde

:: Les attitudes et le dialogue sont justes, les scènes s’enchainent bien et surtout les deux comédiens sont excellents. France Soir 

:: Un film beau et poignant. Elle

 

   / générique

 

Un film de Irène Jouannet

Produit par Michel Rotman

Scénario et dialogue de Irène Jouannet
avec la collaboration de Rachel Zelcer et Mia Lion 

Avec dans les rôles principaux Richard Anconina et Marie Dubois

Avec la participation du Centre National de la Cinématographie

   © Kuiv Productions 1984

 

NOS LONGS-MÉTRAGES DE 1978 À 1983

les_mots_pour_le_dire LES MOTS POUR LE DIRE
1983 – Cinéma – Réalisation José PINHEIRO – 1h32
L’histoire: En France dans les années 60 et en Algérie, une vingtaine d’années auparavant. 
Une femme qui entretient avec sa mère des relations conflictuelles entreprend une psychanalyse 
pour se guérir d’une névrose remontant à l’enfance.
Avec: Nicole GARCIA, M.C. BARRAULT, Claude RICH
En coproduction avec Stephan Films

 

tendres_cousinesTENDRES COUSINES
1980 – Cinéma – Réalisation David HAMILTON – 1h30
L’histoire: Pendant les vacances, Julien, 15 ans, se rend chez sa cousine Julia. Mais Julia ne regarde 
que Charles. La guerre éclate, tous les hommes valides doivent quitter leur famille : Julien reste le 
seul homme au château…
Avec: Macha MERIL, Thierry TEVINI, Pierre VERNIER
En coproduction avec Stephan Films

 

legitime_violenceLEGITIME VIOLENCE
1982 – Cinéma – Réalisation Serge LEROY – 1h35
L’histoire: Ecoeuré par l’impuissance de la police à retrouver les assassins de sa famille, un homme 
sans histoire devient un adepte de l’auto défense. 
Avec: Claude BRASSEUR, Christophe LAMBERT, Véronique GENEST, Thierry LHERMITTE, Roger PLANCHON 
En coproduction avec Stephan Films

 

tout_est_a_nousTOUT EST A NOUS
1978 – Cinéma – Réalisation Jean-Louis DANIEL – 1h36
L’histoire: Eva et Edy sont mariés, et entretiennent chacun des relations extra-conjugales. 
Ils sont riches, ce qui n’est pas le cas de Martin & Charlotte, qui ne peuvent payer l’avortement 
de cette dernière. Avec leur fils de 10 ans, Kuiv, ils vont être confrontés, de manière tragique, 
au monde bourgeois d’Eva et Edy… 
Avec: Marie-Claude BARRAULT, Guy BEDOS, Bruno CREMER 
En coproduction avec Stephan Films

Copyright © KUIV Productions