LA VIE BALAGAN DE MARCELINE LORIDAN-IVENS

Le 30 octobre 2014, Marceline Loridan-Ivens est sur la scène du Forum des images à Paris. Lors d’un dialogue avec le réalisateur Yves Jeuland, elle évoque sa vie. La vie d’une jeune fille juive de quinze ans, arrêtée avec son père le 29 février 1944 : Avignon, Drancy, Auschwitz-Birkenau, Bergen-Belsen, Raguhn, Terezín…

Après guerre, Marceline hante les caves de Saint-Germain-des-Prés ; cabossée, elle roule sa bosse. Elle rencontre le cinéma, puis le cinéaste Joris Ivens. Avec lui, elle part en Chine, au Vietnam, sous les bombes. Elle s’engage, se trompe quelquefois, déplace les montagnes…

La vie balagan de Marceline : comme un documentaire en public, mis en musique par Eric Slabiak et composé d’images, de paroles et de chansons. Avec une femme d’exception et de contradiction.

 

 

 

 

 

 

 

 

/Générique

Un film d’Yves Jeuland

avec la participation du Forum des Images, de Capi Film et de Badock Théâtre

HISTOIRE SECRÈTE DE L’ANTITERRORISME

Pour la première fois, les principaux responsables de la lutte antiterroriste en France racontent les secrets de leurs combats, leurs échecs et leurs réussites depuis plus de 30 ans.

Ils sont, ou ont été, de hauts dirigeants des services de renseignement, des procureurs, des juges, des responsables de la police nationale, de la gendarmerie, ou des patrons des unités d’élite. La plupart de ces grands professionnels de l’antiterrorisme ne se sont jamais exprimés.

Depuis plusieurs décennies, ils luttent dans l’ombre contre les réseaux du terrorisme islamiste. De l’attentat de la rue des Rosiers en 1982, à ceux de 2015-2016, ils nous dévoilent leurs enquêtes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs émotions. Leur récit collectif est un témoignage exceptionnel sur les coulisses de lutte antiterroriste, sur l’évolution des menaces et la manière dont le dispositif antiterroriste a dû s’adapter pour faire face à plusieurs vagues d’attentats meurtriers.

 

 

 

 

 

 

/ Générique

Un film de Vincent Nouzille et Patrick Rotman

Réalisé par Patrick Rotman

Avec la participation de France 2 et TV5 Monde

JOHNNY HALLYDAY, LA FRANCE ROCK’N ROLL

Après de longs mois d’hésitations, Johnny Hallyday a accepté de se livrer à Jean-Christophe Rosé et Daniel Rondeau dans une interview fleuve. Avec sincérité, intelligence et simplicité il nous raconte cinquante ans de chansons, de succès qui ont épousé et rythmé l’histoire de la France et des français.

De Laisse les filles à Rester vivant, avec ses 100 millions de disques vendus, Johnny Hallyday s’impose comme un immense artiste : un travailleur infatigable, à la fois anticipant et embrassant l’évolution de la société, avec une intuition et un instinct hors du commun, se renouvelant sans cesse, dans ses chansons comme dans ses spectacles.
 
Du Rock’n roll à la Elvis au tout début des années 60 jusqu’aux concerts grandioses des années 2000 qui accueillent 80.000 spectateurs, tout dans l’œuvre et la vie de Johnny Hallyday raconte son époque : les années Salut les Copains, la génération yé-yé, les trente glorieuses, la drogue et Jimmy Hendricks, les voitures et le mythe de James Dean, les copains Brel, Eddy Mitchell, les femmes, Jean-Luc Godard, l’alcool et le monde de la nuit,  la politique.
 
 
 
 
johnny 800x600
 
/ Générique
 
Un film de Jean Christophe Rosé
 
Avec la voix de Richard Berry
 
Écrit par Jean Christophe Rosé
 
Avec la participation de France Télévisions
Et de TV5 Monde, la RTBF, la Radio Télévision Suisse, ICI-Radio Canada TV, la SACEM

QUAND LA GAUCHE COLLABORAIT, 1939 – 1945

Après la défaite de 1940, beaucoup d’hommes de gauche, aveuglés par leur pacifisme et leur anticommunisme, se fourvoient dans la Collaboration.
Les plus modérés soutiennent la politique de Collaboration de Vichy, comme l’ancien ministre du Front Populaire, Charles Spinasse. La Révolution Nationale est d’ailleurs mise à l’œuvre par de nombreux fonctionnaires de tendance radical-socialiste.
Mais c’est à Paris que se regroupent les collaborationnistes partisans les plus durs de l’Allemagne. Deux grands partis à la solde des allemands émergent de ce petit monde : le premier est le PPF de l’ex-communiste Jacques Doriot, le second celui du néo-socialiste Marcel Déat.
L’ancien pacifiste Jean Luchaire, patron de presse et personnage incontournable du monde de la nuit parisienne, festoie avec les officiels allemands.
A des milliers de kilomètres de la capitale, en Biélorussie, le jeune Marc Augier, ancien membre du gouvernement du Front Populaire, se bat désormais aux côtés des troupes du Führer après la rupture du pacte germano-soviétique en 1941.
A la Libération, les collabos sont traqués et jugés. Ceux qui échappent à la justice se font oublier ou, comme Marc Augier, inspirent une nouvelle extrême-droite qui se reconstitue dans les années 60.

PARADOXES 2 - Capture Tc 01-20-12-20 - CHARLES SPINASSE - ministre du Front Populaire et futur Pétainiste

/ Générique

Un film de Florent Léone et Christpohe Weber

Écrit par Florent Léone

Avec la participation de France 5 et de Toute l’Histoire

QUAND L’EXTREME DROITE RESISTAIT, 1939 – 1945

Mai 1940. L’Allemagne envahit la France qui s’effondre. Pour beaucoup d’hommes d’extrême-droite, patriotes et nationalistes avant tout, cette défaite est inacceptable. A Londres, le monarchiste Gilbert Renault intègre les services secrets gaullistes. Il y retrouve d’anciens membres de la Cagoule, une organisation terroriste d’extrême-droite qui a sévi avant-guerre.
Pendant ce temps, à Vichy, le Commandant Georges Laustaunau-Lacau et sa secrétaire Marie-Madeleine Fourcade soutiennent la Révolution Nationale du Maréchal Pétain mais préparent en secret la revanche.
En zone Occupée, une organisation clandestine voit le jour sous l’impulsion d’hommes issus de diverses mouvances d’extrême-droite : l’OCM (Organisation Civile et Militaire).
L’extrême-droite, présente en force dans ces premières heures de la Résistance, joue aussi un rôle à Alger où un groupe de comploteurs aide les anglo-américains à débarquer en 1942. Mais également au sein du plus gros mouvement de Résistance, Combat, dans lequel les monarchistes Pierre de Bénouville et Jacques Renouvin assument d’importantes fonctions.
Finalement, à la Libération, l’expérience de la guerre a fait évoluer idéologiquement et politiquement nombre de ces hommes, délaissant notamment leur antisémitisme de jeunesse.

PARADOXES 1 - Capture Tc 01-09-06-15 - COLONEL REMY - GILBERT RENAULT Fondateur du réseau La Confrérie Notre-Dame

/ Générique

Un film de Florent Léone et Christpohe Weber

Écrit par Florent Léone

Avec la participation de France 5 et de Toute l’Histoire

 

VENTURA, UNE HISTOIRE D’HOMME

Lino Ventura est l’archétype de l’acteur populaire. Fils d’immigré italien, cet ancien catcheur arrive par hasard au cinéma en 1953 pour donner la réplique à Jean Gabin dans « touchez pas au grisbi » ; dès lors, il commence une carrière d’acteur qui va s’étaler sur trente années et affiche plus de 50 films.Lucie Cariès  propose un portrait sensible et délicat sur cette star qui aura incarné tout au long de sa carrière une certaine image de la virilité au cinéma.

 

/ Générique

Réalisé par Lucie Cariès

Écrit par Lucie Cariès

En coproduction avec l’INA

Avec la participation France 5 et Histoire

 

DE GAULLE, LE DERNIER ROI DE FRANCE

Les onze années de Charles De Gaulle au sommet de l’Etat (1958-1969) ont ouvert une ère entièrement nouvelle dans notre histoire. De Gaulle a mis fin à la guerre d’Algérie et achevé la décolonisation en Afrique. De Gaulle a fondé un nouveau régime, la Cinquième République. Il a mené une politique étrangère basée sur le rêve de grandeur, appuyée sur l’épée atomique. Pendant son « règne », la France a connu une profonde mutation économique, sociale et culturelle.

de gaulle

/ Générique

Réalisé par Patrick Rotman

Écrit par Patrick Rotman

En coproduction avec l’INA

Avec la participation de France 3 et TV5 Monde

UN FRANÇAIS NOMME GABIN

Jean Alexis Gabin Moncorgé avait deux rêves d’enfant : devenir fermier et conduire des locomotives. Mais Gabin sera acteur, et par la grâce du cinéma, ouvrier, routier, patron, flic et truand, président et déserteur, conducteur de locomotives. Et Gabin sera paysan. Sa vie va se confondre avec l’histoire de France et du cinéma. Les Français se reconnaîtront en Gabin. L’acteur le plus emblématique de son siècle.

Portrait de Jean Gabin (La Grande Illusion) 1937, Sam Lévin © S.LévinRMN-Grand Palais

/ Générique

Un film de François Aymé et Yves Jeuland

Réalisé par Yves Jeuland

En coproduction avec l’INA

Avec la participation de France 3, TV5 Monde, RTS et Radio Canada

L’EXTRAVAGANT MONSIEUR PICCOLI

Michel Piccoli fait partie de ces rares grands acteurs populaires qui ont servi le cinéma d’auteur. Un cinéma d’auteur pour grand public. Ce film propose un voyage dans la carrière de l’artiste et de l’homme engagé centré sur la période faste des années 70 avec notamment les films de Marco Ferreri et Claude Sautet.

/ Générique

Réalisé par Yves Jeuland

Écrit par Yves Jeuland

Avec la participation d’Arte

LA FRANCE EN GUERRE

Pourquoi, et comment, notre pays est-il intervenu militairement au Mali en janvier 2013 ? « La France en guerre » revient sur l’opération Serval en retraçant la genèse et le déroulement de cette opération militaire hors norme. Car il ne s’agissait pas d’une intervention militaire de plus en Afrique, mais bien de la première guerre menée par la France contre l’extension du djihadisme terroriste en Afrique. Une guerre toujours en cours, racontée pour la toute première fois par l’intégralité de ses acteurs, du chef de l’État aux soldats sur le terrain.

Operation SERVAL au Mali

/ Générique

Réalisé par Martin Blanchard

Écrit par Martin Blanchard et Jean-Christophe Notin

Avec la participation de France 2

Copyright © KUIV Productions