LE NOUVEAU DÉSORDRE MONDIALE

En 30 ans, l’Occident a cru avoir triomphé du communisme et d’assurer son hégémonie politique sur le reste du monde. En réalité, la mondialisation va bien au contraire favoriser l’émergence d’autres puissances qui vont rendre impossible un leadership occidental.

A partir des analyses d’Hubert Védrine et en remettant en perspective les grands événements survenus depuis 30 ans, ce film tente de comprendre en quoi le monde actuel nous apparaît comme chaotique et donc dangereux…

 

 

 

 

 

 

 

/Générique

Réalisé par Bertrand Delais

Ecrit par Bertrand Delais

Avec la participation de France 5

PRIMO CARNERA, LE COLOSSE AUX PIEDS D’ARGILE

Jeune italien pauvre, émigré en France après la Grande Guerre, Primo Carnera devient dans l’entre deux guerre l’attraction de la boxe parisienne et bientôt européenne. Il se lance ensuite à la conquête de l’Amérique et conquiert le titre de champion du monde des «Poids Lourds», la catégorie reine de la boxe.  Mais là-bas, il dégringole vite de son piédestal. Abandonné de tous, il retourne en Italie dans le mitan des années 30, où il subit à son tour la décrépitude du fascisme.

Primo Carnera

/ Générique

Réalisé par Jean-Christophe Rosé

Écrit par Jean-Christophe Rosé

En coproduction avec Arte et Doclab

 

NASSER, DU REVE AU DESASTRE

Aucun leader de l’époque moderne n’a occupé une place comme celle de Nasser, dans l’imaginaire des peuples arabo-musulmans. Il a incarné les aspirations de ces sociétés qui sortaient de l’ère coloniale, dans les années 1950. Le visage et la voix de Nasser symbolisaient alors l’espoir de la fin des humiliations. Ce film veut raconter l’envers de la légende Nassérienne. Car c’est aussi l’échec du panarabisme de Nasser qui a fait le lit du panislamisme.

/ Générique

Réalisé par Ben Salama

Écrit par Ben Salama

Avec la participation de France 5

LA TRAGEDIE DES BRIGADES INTERNATIONALES

La Tragédie des Brigades Internationales se fixe comme ambition de raconter de 1936 à 1939, la vraie histoire de ces combattants venus mêler leur destin à celui du peuple espagnol, dans l’éclatante lumière de l’héroïsme fraternel et la pénombre des crimes et des liquidations.

BI-CAPTURE-008

/ Générique

Réalisé par Patrick Rotman

Écrit par Patrick Rotman

Avec la participation de France 3 et Arte

LES DERACINES : L’EUROPE EN 45

Du printemps 45, l’histoire n’a retenu que la liesse du 8 mai, pourtant la fin de la Seconde Guerre mondiale ne se résume pas à l’immense euphorie de la victoire. Pour des millions d’anonymes, la paix a été synonyme d’espoirs déçus, de misère et d’exil.

Aux conférences de Yalta puis de Potsdam, les alliés vont se partager le continent d’Est en ouest, et provoquer le plus grand déplacement de population de toute l’histoire. Plus de 15 millions d’hommes, de femmes et d’enfants seront chassés de leurs terres natales, coupé de leurs racines, à jamais.

Aujourd’hui, des Pays Baltes à l’Ukraine, les frontières de l’Europe Orientale longtemps figées par la guerre froide se retrouvent à nouveau prises en tenailles entre la géographie et l’histoire.

/ Générique

Réalisé par Philippe Picard et Jérôme Lambert

Écrit par Philippe Picard et Jérôme Lambert

Avec la participation de France 5

MAGHREB 39 – 45, UN DESTIN QUI BASCULE

Si les premiers mouvements indépendantistes sont apparus dès les années 30 en Algérie, en Tunisie et au Maroc, c’est la Seconde Guerre mondiale qui, en faisant de l’Afrique du Nord un enjeu essentiel, en termes territoriaux et humains, a intensifié l’aspiration à l’indépendance, aiguillonnée par les désordres, lenteurs et contradictions de la politique coloniale française. Le film explore cette période complexe en sollicitant spécialement le regard d’historiens venus de ces trois pays.

Mohamed Kenbib, historien

/ Générique

Réalisé par Bernard George

Écrit par Bernard George et Jean Noël Jeanneney

Avec la participation de France 5

 

LE COMBATTANT DE LA PAIX, BENJAMIN FERENCZ

Brillant juriste de 27 ans à peine, Benjamin Ferencz fut le plus jeune procureur en charge de juger les criminels nazis à Nuremberg en 1946. Infatigable combattant de la paix, il a sans cesse œuvré pour un monde plus humain, gouverné par les règles de droit. Poursuivant après-guerre l’œuvre entamée à Nuremberg, Benjamin Ferencz a consacré sa vie à la justice internationale. C’est à ce titre qu’il fut l’inspirateur et l’architecte de la Cour pénale internationale créée en 2002.
Ben Ferencz

/ Générique

Réalisé par Micheal Prazan

Écrit par Michael Prazan

Avec la participation de France 3

 

LE PRESIDENT ET LE DICTATEUR

Le Président et le Dictateur : cela pourrait être une fable, faite de compromissions, d’égos, de ruses et de trahisons. Du premier au dernier jour de son quinquennat, au dessus de Nicolas Sarkozy a plané l’ombre de Mouammar Kadhafi, depuis l’intrigante proximité des débuts jusqu’à la lutte à mort finale, lourde de conséquences.

Nourri des témoignages des acteurs de cette histoire et d’images inédites, ce documentaire saisissant, souvent drôle, nous plonge au cœur d’une relation hors norme sous la 5ème République, de têtes à têtes surréalistes à Tripoli en visite extravagante à Paris, de négociations lucratives aux coulisses de la guerre. Il permet de comprendre, enfin, ce qui s’est vraiment joué entre le Président et le Dictateur.

LIBYA-FRANCE-DIPLOMACY

/ Générique

Réalisé par Antoine Vitkine

Ecrit par Antoine Vitkine

Avec la participation de France 3

1954, LA FIN D’UN MONDE

En 1954, la France  vit  des jours heureux, les années noires de la deuxième guerre mondiale sont derrière elle,  l’économie est en plein  essor et les salaires augmentent.

Loin de la France, aux confins de l’Empire colonial, une guerre se déroule dans la plus grande indifférence : la guerre d’Indochine qui brise le rêve colonial français, dans un monde en pleine ébullition. De la paix signée en Indochine, en juillet, au soulèvement armé en Algérie, en novembre, ce sont les 100 jours qui font craquer l’Empire français et annoncent, en cette

La victoire vietnamienne comme les prémisses de la guerre d’Algérie, en cette année 1954,  brandissent l’espérance  dans des sociétés que l’on commençait à appeler le « Tiers-monde ». Contre l’exploitation des faibles par les forts, le désir des idéaux de justice et de liberté, la promesse d’un monde meilleur se dessine.

Intertitre-1954

/ Générique

Réalisé par Ben Salama

Écrit par Benjamin Stora et Ben Salama

Avec la participation de France 5

PRINTEMPS ARABES, LA CONFISCATION

Ce film d’histoire immédiate relate la grande épopée des révolutions arabes qui nous avaient tous fascinés lorsqu’elles ont éclaté en 2011. Elles allaient engendrer la démocratie et réconcilier le monde arabe avec une modernité démocratique. Mais deux années plus tard le temps est à l’amertume et au désespoir. Dans les pays où les révolutions se sont déroulées, la situation économique est dramatique. Sur le plan politique, presque partout où les élections ont eu lieu, elles ont été remportées par les islamistes.

 

« La confiscation » révèle le jeu des luttes de pouvoir derrière les révolutions. Le rôle éminent d’Al Jazeera, véritable démiurge qui a accompagné ces mouvements d’émancipation au profit du Qatar. Le richissime petit émirat conservateur a tout de suite soutenu les islamistes. Il a financé et aidé par tous les moyens les Frères musulmans, comme ailleurs il rachète des équipes de football, avec l’ambition de fonder une puissance politique à la hauteur de son pouvoir financier.

 

printempsarabes2

/ générique

Réalisé par Frédéric Brunnquell

Ecrit par Gilles Kepel et Frédéric Brunnquell

Documentalistes Karim Kamrani et Gwendoline Abou-Jaoudé

Avec la participation de France 3

 

/ presse

-article France 3

http://programmes.france3.fr/documentaires/index.php?page=doc&programme=histoire-immediate&id_article=3788

-article Le Figaro

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/documentaire/75524/printemps-arabes-la-tunisie-a-mieux-reussi.html

 

 

 

Copyright © KUIV Productions